Charles d'Autichamp

Armoiries dessinées par Joël, Collectif du Quartier Médiéval de gueules à la fasce d'argent chargée de trois lys d'azur Armoiries dessinées par Joël, Collectif du Quartier Médiéval Charles Marie Auguste Joseph de Beaumont, comte d'Autichamp est né à Angers le 8 août 1770, et mort au Château de la Roche Faton à Lhoumois, près de parthenay, le 6 octobre 1859.
Capitaine au régiment de Condé dragons en 1789, le comte d'Autichamp émigre puis revient en France et se fait admettre dans la Garde constitutionnelle du Roi. Autichamp se joignit à Cathelineau, au moment où ce dernier surprenait la ville de Beaupréau, en mars 1793.
Quelque temps après, M. d'Autichamp s'attacha à M. de Bonchamp, son cousin et son beau-frère qui lui donna, au siège de Nantes, une des colonnes de son armée à commander.
Le comte d'Autichamp fait sa soumission le 18 janvier 1800 et vit dans la retraite jusqu'à la chute de l'Empire.
 Durant les Cent-Jours, les Vendéens se soulèvent pendant la Terreur blanche. Le comte d'Autichamp lève alors une petite armée de Vendéens . Il prend Cholet sans combattre, mais est vaincu à Rocheservière, les 19 et 20 juin 1815.



Fait pair de France et inspecteur général de l'infanterie par Louis XVIII, il prend sa retraite à l'avènement de Louis-Philippe Ier et favorise l'aventure de Caroline des Deux-Siciles, duchesse de Berry en 1832, ce qui l'oblige à s'exiler durant sept ans. D'une grande élégance, courageux , le comte d'Autichamp est l'un des rares survivants de la guerre de Vendée.
Rédigé par José Dailly