Jean sans Peur

Armoiries dessinées par Joël, Collectif du Quartier Médiéval Ecartelé au1 et 4 d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure componée d'argent et de gueules 2 et 3 bandé d'or et d'azur, à la bordure de gueules sur le tout d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules Armoiries dessinées par Joël, Collectif du Quartier Médiéval Le pouvoir des ducs de Bourgogne est énorme. Jean sans Peur est le cousin du roi, il veut s'imposer au Conseil Royal. Cela lui est d'autant plus facile que le roi Charles VI a de fréquentes crises de folie qui le tiennent à l'écart du pouvoir. Il fait assassiner le frère du roi, le duc d'Orléans. C'est la déclaration de guerre entre les Bourguignons et les Armagnac.
 Les conséquences de ces rivalités entre les familles des princes seront pires encore que celles résultant de la guerre entre les Français et les Anglais.

Pour apaiser les tensions entre les deux familles, une rencontre est organisée à Montereau entre le dauphin Charles, futur Charles VII, et le duc de Bourgogne, le 10 septembre 1419.




 La rencontre tourne mal, des propos ou des gestes violents entrainent les les gardes qui accompagnent le dauphin à sortir leurs armes. Jean Sans Peur est assassiné. La question de savoir si le complot était prémédité n'est pas tranchée. Le parti des Armagnacs pense avoir vengé Louis d'Orléans.
Le fils de Jean Sans Peur,  Philippe le Bon, nouveau duc de Bourgogne, fera alors alliance avec les anglais.

Rédigé par José Dailly